Vivre au Pasquier > Histoire - Edifices

HISTOIRE DE NOTRE VILLAGE

 

Naissance du village
Dans la deuxième moitié du  XIIe  siècle, près d’un château fort bâti sur le bord de l’Angillon par un seigneur de Binans auquel les sires de Salins avaient inféodé le territoire du Pasquier.
Une maladrerie existait au lieu-dit les Granges de la malatière et servait d’hospice pour les lépreux.

Le nom
Du latin « pasqua » pâturage

Le « locus pascuus » est le lieu où les animaux trouvent de quoi pâturer
Pascuum , de pascere : paître
Nom attesté dès 1251.
Les habitants étaient jadis appelés les « grebeusses »
n.f.1. écrevisse, 2.courtilière ;variantes :graibusse, graibeusse de l’allemand « Krebs » écrevisse.

Un peu d’histoire
Le château fort primitif du XIIe  siècle était situé entre le château actuel et la rivière, et entouré de fossés. Il fut détruit au XVe siècle pendant les guerres menées par le roi de France Louis XI.

En 1594, le seigneur de Vers, Antoine Liébaud de Salins reçu l’autorisation  du roi d’Espagne Philippe II (la Comté était espagnole) pour construire un moulin au Pasquier.
En 1639, au cours de la guerre de 10 ans, durant laquelle la France tenta la conquête de la Franche-Comté,  le village fut entièrement brûlé  par les troupes suédoises commandées par le duc de Saxe-Weymar et abandonné par les habitants. Il se reformera au nord-ouest de son emplacement primitif.
C’est en 1754 qu’un grand chemin fut ouvert sur son territoire pour communiquer de Salins à Champagnole.
Le château actuel fut bâti en 1687. Peu après, sa chapelle fut érigée en église paroissiale dédiée à saint Nicolas. Le clocher fut reconstruit en 1846.
Le bâtiment de la maison commune avec son école élémentaire composée de deux salles , l’école des filles et l’école des garçons, fut commencé en 1870 et achevé en 1883.

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu